Charte de l'association Sophrotitude

La raison d'être

Les principes relationnels

– Bienveillance : vouloir le bien pour soi et pour les autres, prendre soin de soi et des autres.

– Respect : respecter la parole de chacun.e comme étant sa vérité ; chacun.e veille à ne pas juger, interpréter, supposer, reprocher, analyser, diagnostiquer, sous-entendre, pour, plutôt, exprimer ses ressentis, ses besoins et formuler des demandes concrètes.

– Responsabilisation : chacun.e prend la responsabilité de ses paroles, ses actes, ses émotions et ses réactions. Chacun.e est donc responsable de demander de l’aide et du soutien en cas de besoin.

– Confidentialité : chacun.e s’engage à la confidentialité des propos tenus par les membres du groupe. Si quelqu’un souhaite reprendre les propos d’un.e membre, il/elle ne parle que de son ressenti et prend soin de ne pas citer le nom des personnes concernées (sauf accord explicite).

– Authenticité : Oser dire, même maladroitement, en disant JE.

– Égalité et équivalence : reconnaître la valeur et le pouvoir de chacun.e dans le groupe ; accorder autant de valeur aux points de vue minoritaires qu’aux points de vue majoritaires tout en gardant à l’esprit qu’il est important d’avancer et de se mettre d’accord. En cas de désaccord total, l’animatrice du groupe tranche en prenant soin des besoins de chacun.e.

– Partage : partage du temps, des connaissances et des ressources.

– Joie : laisser la place à l’humour (respectueux), à la légèreté et aux réjouissances.

Les règles du jeu dans les rencontres

– Disponibilité : arriver quelques minutes avant le début des séances et éteindre son portable.

– Respect des rythmes naturels : lorsque quelqu’un en ressent le besoin, il/elle peut bouger ou prendre une pause en veillant à ne pas gêner le déroulement de la séance pour le reste du groupe.

– Régulation : pour réguler une situation conflictuelle ou qui empêche le bon fonctionnement de l’atelier ou la séance, le groupe peut choisir de la traiter en son sein avec l’accord des personnes concernées ou de créer un espace en dehors, avec ou sans tiers médiateur.

– Coresponsabilité et engagement : chacun est coresponsable des décisions prises par le groupe, de leurs conséquences et de leur bonne mise en œuvre.

– Absence : Si un.e membre est absent.e lors d’une prise de décision et qu’il/elle ne peut pas vivre avec, dans la mesure du possible, il/elle peut demander à ce qu’elle soit rediscutée en contactant l’animatrice.

Principes de communication pour favoriser une écoute de qualité de soi, des autres et de la sagesse collective

– Parler à tour de rôle, sans s’interrompre et éviter les apartés.

Pratiquer le tour de parole pour :

  • l’ouverture de la rencontre et la formulation des dispositions et intentions
  • l’expression de chacun.e sur une proposition

  • la formulation des objections en phase de prise de décision
  • savoir ou le groupe en est sur un sujet après un moment d’échange en mode « pop corn »
  • « calmer le jeu » quand le besoin s’en fait ressentir
  • l’évaluation et la clôture de la rencontre

– Parler au « Je » de son expérience directe, éviter de dire « on » et de généraliser.

– Écouter sans “réagir” : accueillir la parole de chacun.e par un bref silence.

 

– Ne pas interpeller quelqu’un en particulier.

– Tâcher d’être constructif et de proposer des solutions plutôt que de critiquer ; si je n’y arrive pas, demander au groupe de m’aider à formuler.

– Ne rien retirer ou nier de ce qui a été dit, mais, ajouter et/ou compléter.

– Chacun veille à formuler sa pensée avec concision et en évitant de se répéter.

– Chacun peut demander un moment de silence à tout moment et dire après pourquoi (ex : rappeler le cadre, ralentir le rythme, inviter à la célébration…).

Environnement et aspects physiques des rencontres

Décisions

Toute décision qui irait à l’encontre de cette charte devra être prise par consentement.

Cette charte sert de support minimum à toutes les rencontres de l’association.

Les membres de chaque groupe s’engagent à tendre vers le respect de cette charte lors de leurs séances, stages ou ateliers.

Ils peuvent la faire évoluer via leur animatrice qui organisera une discussion à ce sujet.

Principes d'intégration et d'exclusion des membres

Processus d’inclusion :

  • Question à se poser : “Qu’est-ce qui m’intéresse dans l’association et pourquoi je veux y adhérer ?”
  • Lire la charte et échanger sur la compréhension qu’on en a avec l’animatrice.
  • Adhérer à la raison d’être et à la charte en la signant puis à l’association, en payant la cotisation.

Motifs d’exclusion :

  • Refus de coopérer ou de collaborer.
  • Non adhésion à l’un des principes relationnels.
close

On garde le contact ?

Inscrivez-vous pour recevoir l'actualité de l'association !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Call Now Button